On vous rappel
phone 02 97 59 15 51
Nous appeler
 
bureau veritas

Formations habilitation électrique

Les formations habilitation électrique pour votre personnel

Pour tout travail sur une installation électrique ou son voisinage, les salariés doivent être formés et habilités. Pour répondre aux besoins des employeurs, CEPIM propose une large sélection de formations habilitation électrique.

 

Habilitation électrique : qu’est-ce que c’est ?

Les travaux d’intervention sur des installations électriques ne peuvent être effectués que par des travailleurs habilités. L’objectif de dispenser une formation électrique est d’assurer la protection des travailleurs contre les différentes catégories de risques d’origine électrique.

L’habilitation, délivrée par l’employeur, spécifie donc la nature des opérations que le salarié est autorisé à effectuer.

Il existe plusieurs types d’habilitations électriques, selon le domaine de tension des ouvrages (basse ou haute tension) et la nature des opérations que le travailleur doit réaliser dessus. Ainsi, obtenir une habilitation ne garantit pas à un travailleur d’être titulaire de toutes les habilitations. Par exemple, l’obtention d’une habilitation BR ne permet d’effectuer que des interventions générales sous basse tension.

 

Règlementation de l’habilitation électrique : qui est concerné ?

Le Code du travail définit les principes généraux de prévention, conférant à l’employeur une obligation de résultat en matière de sécurité au travail. Le texte exact de cet article est :

« L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs de l’établissement, y compris les travailleurs temporaires. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, d’information et de formation ainsi que la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés. […] »

L’employeur a une obligation de résultat et il doit « éviter les risques » et « évaluer les risques qui ne peuvent être évités » notamment. Concernant la sécurité électrique, celui-ci est donc tenu d’informer son personnel en vue de prévenir les risques d’accident, la formation électrique n’étant que l’un des moyens d’y parvenir.

Les conditions de formation et d’habilitation sont définies dans les documents suivants :

  • Norme NF C 18-510 du 21 décembre 2011 (électricité générale et industrielle) pour les réseaux de distribution d’électricité
  • Recueil d’instructions UTE C 18-550 pour les véhicules électriques et hybrides

 

Explication des différents niveaux d’habilitation électrique

 

1er caractère

2e caractère

3e caractère

Attribut

B : basse tension

H : haute tension 

0 : opération d’ordre non électrique

1 : exécutant opération d’ordre électrique

2 : chargé de travaux

C : consignation

R : intervention d’entretien et de dépannage

S : intervention de remplacement et de raccordement   

E : opérations spécifiques

P : photovoltaïque

T : travaux sous tension

V : travaux au voisinage

N : nettoyage sous tension

X : spéciale

Essai

Vérification

Mesurage

Manœuvre

Pour les habilitations des véhicules électriques et hybrides, la lettre « L » est ajoutée avant l’attribut. Par exemple, votre niveau d’habilitation électrique peut être B1L, B2VL…

La Norme NF C 18-510 n’impose pas de période de recyclage. CEPIM préconise cependant une période de trois ans. (Article 5.5 « La périodicité recommandée est de trois ans »)

 

Les différentes formations à l’habilitation électrique

  • Habilitation B0-H0-H0V Exécutant
    Travaux d’ordre non électrique en environnement électrique (maçonnerie, plomberie, serrurerie, peinture, élagage, accès aux locaux de service électrique, surveillance des locaux, des chantiers…)

 

  • Habilitation B0-H0-H0V Chargé de chantier
    Personnel encadrant une équipe qui réalise des travaux non électriques à proximité d’un risque électrique : chef d’équipe, chef de chantier, conducteur de travaux, responsable de maintenance…

 

  • Habilitation BS-BE manœuvre-HE manœuvre
    – BS : réalisation d’opérations d’ordre électriques simples (remplacement de fusibles ou d’appareils à l’identique, raccordement d’un matériel électrique à un circuit en attente…)
    – BE manœuvre et HE manœuvre : manœuvre d’exploitation courante des installations basse ou haute tension (réarmement de protections, manœuvres).

 

  • Habilitation BS-Personnel non expérimenté
    Habilitation BS et compléments de connaissances en électricité afin de donner aux stagiaires non-électriciens les bases de l’électricité en matière de câblage, de compréhension de plans…

 

  • Habilitation basse/haute tension B1-B2-BR-BC-H1-H2-HC-HE…
    Les habilitations électriques B1-B2-BR-BC et suivantes sont décernées pour la réalisation de travaux d’ordre électrique à haute ou basse tension :
    – en basse tension : habilitations B1-B1V-B2-B2V-B2V Essai-BR-BC-BE essai, mesurage, vérification
    – en haute tension : habilitations H1-H1V-H2-H2V-H2 essai, mesurage, vérification

 

 

 

 


Comment obtenir une habilitation électrique ?

L’habilitation électrique est délivrée par l’employeur pour une durée limitée une fois les capacités du salariés vérifiées. C’est pourquoi une habilitation délivrée par un chef d’entreprise n’est pas valable dans une autre entreprise, les capacités de l’employé n’ayant pas été vérifiées dans cette autre entreprise.